Show cover

Avocate et chercheuse en analyse économique du droit, Sophie Vermeille s'est fait connaître du grand public pour sa défense acharnée de fonds spéculatifs contre des sociétés cotées françaises. 

Ses engagements professionnels et académiques traduisent une conception iconoclaste de l'intérêt général, et incitent à remettre en questions des préconceptions que l'on peut se faire de cette notion. 

Notre discussion découle de la problématique d'une apparente privatisation de l'intérêt général issue de deux positions apparemment contradictoires : celle de dirigeants qui prétendent faire viser le bien commun aux entreprises dont ils ont le mandat, et celle de fonds spéculatifs qui se substituent aux autorités de contrôle en sanctionnant des entreprises soupçonnées de fraudes par des positions "short".