Show cover

« Je pense que travailler sur sa marque employeur et sur son attractivité, que vous soyez l'Éducation nationale, le CNRS ou tel opérateur de transport, c'est toujours important : quand vous travaillez sur votre promesse, cela rétroagit aussi sur vos équipes. »

En avril 2021, le Président de la République annonce la fin des "grands corps". Les institutions visées sont représentatives d'une élite administrative. Les corps d'inspection, comme l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l'Inspection générale des finances (IGF) sont réputées pour attirer chaque année les étudiants les plus brillants. 

Les fonctionnaires issus de ces grands corps irriguent ensuite toute l'administration et occupent des postes à très grande responsabilité. Depuis plus de 70 ans et même 2 siècles pour l'IGF, leurs membres pilotent l'action publique et sa transformation. Ils font parfois des allers-retours dans le secteur privé, ils conseillent au plus près les ministres et le Président de la République jusqu'à le devenir eux-mêmes, à l'instar d'Emmanuel Macron et Valéry Giscard d'Estaing avant lui. 


Mais alors, que signifie cette suppression des grands corps ? Quel est l'impact de la réforme de la haute fonction publique sur leur fonctionnement ? Comment leurs missions vont-elles évoluer ? Quelle sera leur contribution à l'avenir face aux grandes transitions écologique, numérique et managériale ?


Pour répondre à ces questions, l'invitée de ce troisième épisode est Catherine Sueur, cheffe du service de l'Inspection générale des finances.


La dernière séquence du podcast Sofia est consacré à une ou un élève de l'INSP et à son parcours. Elle vise à mettre en lumière la diversité des profils qui deviendront les futurs cadres de l'État. Chaque année, les promotions de l'INSP accueillent des élèves qui viennent de finir leurs études, d'autres qui ont une expérience professionnelle dans le privé ou dans le public. Certains viennent d'autres pays, et c'est sur cette diversité que repose une partie de la richesse de la scolarité. Dans ce troisième épisode : lumière sur le parcours pluriel et singulier d'Aurélie Feste-Guidon, issue du concours interne !


Cet épisode est animé par Baptiste Vecchini et Théodore Martin-Labiche, élèves de l'INSP, promotion Guillaume Apollinaire (2022-2023).