Show cover

🇱🇺 S’il y a bien un cavalier dont le nom résonne en ce moment sur la planète du saut d’obstacles c’est bien celui-ci…

🔝 Victor Bettendorf est devenu, depuis ce début d’année, le premier cavalier de l’histoire du saut d’obstacles au Luxembourg à se hisser aussi haut dans le classement mondial Longines.

🏆 Outre ses bons résultats, ses victoires et pour ne pas la citer, celle dans le Grand Prix 5* du Saut Hermes en mars dernier, c’est tout un système et une personnalité bien particulière que nous souhaitions mieux comprendre dans à travers cette interview. 

🔙 C’est donc à l'occasion de la dernière édition du printemps des sports équestres à Fontainebleau que nous avons rencontré celui qui s'était hissé jusqu'à la 37ème place de la Ranking List Mondial et qui pointe désormais à la 28ème place mondiale. 


🥇 Alors comment Victor Bettendorf est-il devenu le premier cavalier luxembourgeois à toucher le sport de très haut niveau ? Dans cet échange, Victor revient avec nous sur son histoire et son parcours. Du gamin qui ne voulait pas vraiment monter à cheval, à la gestion d’une écurie de propriétaires jusqu’à atteindre son rêve du sport de haut niveau. 

Bien sûr on ne pouvait pas ne pas évoquer son système : une écurie de chevaux entièrement déferrés, qui vivent dehors toute l’année. Un fonctionnement aussi disruptif qu’il semble efficace…


🤝 Le partenaire de cet épisode est le bureau d'architecture d'intérieur parisien Atelier Compostelle. Sa fondatrice et aujourd'hui directrice de création Amandine Maroteaux a choisi cet épisode en ...1/2 seconde! 


🖋️ Des chevaux à l'architecture d'intérieur il n'y a qu'un pas, ou plutôt un pays, le Luxembourg. C'est là que l'Atelier Compostelle a son second bureau et conçoit tout comme à Paris des intérieurs de prestige. Spécialisées dans la rénovation totale et l'aménagement de projets architecturaux d'envergure, les architectes d'intérieurs de l'Atelier forment une équipe au féminin partageant l'ambition de changer le monde, d'y glisser de la beauté, celle qui nous arrête dans nos hâtes et nos habitudes✨. 


👀 Les chefs de projets se définissent d'ailleurs comme les interprètes d'une époque. Une époque dans laquelle le quotidien a besoin d'être ré-enchanté. Elles distillent leur expertise entre appartements parisiens et villas bretonnes, bureaux d'entreprises prestigieuses ou maisons bruxelloises. Une expertise globale pour livrer à leurs clients une expérience sur mesure. Chaque projet est conçu comme un prototype matérialisant une expérience unique et une identité spécifique.

🔗 Côté design, Amandine a créé avec la complicité de l'expert français de la couleur Jean Gabriel Causse une collection de peintures pour l'éditeur Perrot imaginée à partir d'Herbiers des chemins de compostelle. 10 teintes exclusives, conçues comme une respiration pour vos intérieurs, qui vient compléter les propositions "Compostelle Interieur design" aux côtés des carreaux de Ciment "Cabochons" édités par Beauregard Studio et de "Garance" une collection d'art de la table fabriquée à la main par la potière Claire Royer. 


🫢 Et pour finir, un petit secret encore bien gardé, le premier projet de l'Atelier en Bretagne sera dans la presse déco cet été. La rénovation de la maison Ker Lucie ouvre un nouveau chapitre des aventures de l'Atelier Compostelle, côté Ouest 📍. 


💻 Pour découvrir le travail de l'Atelier Compostelle, rendez vous sur leur site www.ateliercompostelle.com, les réseaux sociaux @atelier Compostelle sur Instagram, You tube et @amandine Maroteaux sur linkedin. Sinon, spécialement pour vous chers auditeurs, rendez-vous dans l'un des deux bureaux de l'Atelier autour d'un café pour parler design et sports équestres.